7 Dans LIFESTYLE/

AVOIR UN CHIEN SOURD #2

Mon Léon, mon chien, mon BFF à quatre pattes. Que d’aventures à ses côtés depuis ces quatre dernières années. Une adoption riche en émotions car je rêvais d’un bouledogue français depuis des années, des débuts très compliqués liés à la surdité, trois déménagements, une séparation, un été à squatter dans le grenier de ma mère, des milliers de kilomètres en voitures à mes côtés, une nouvelle famille qui l’a tout de suite aimé, une grossesse (enfin deux maintenant),  l’arrivée de notre bébé qui l’a beaucoup chamboulé mais jamais je ne l’ai lâché et notre relation n’a fait que se renforcer. 2020 sera l’année de ses 5 ans. Déjà, et à la fois j’ai cette impression qu’il a toujours été là. Un membre de la famille à part entière. En même temps impossible de faire l’impasse sur ce bouledogue pot de colle à souhait qui rythme mes journées à coup de ronflements, de léchage de pattes interminables, de prout et autres joies de la vie canine. Léon est sourd de naissance et pour la petite anecdote je suis également sourde d’une oreille, comme quoi le destin a bien fait les choses en nous réunissant.

Il y a quatre ans j’avais partagé avec vous un premier article sur la surdité de Léon, je me souviens que lorsque j’avais appris la nouvelle j’avais cherché des articles, des témoignages qui auraient pu m’aider mais vraiment rien de concret alors j’ai fait encore une fois au feeling. La surdité n’est vraiment pas un cas rare chez les chiens, c’est important de pouvoir partager nos expériences qui peuvent aider ceux qui passent par là. On peut vite se sentir démuni face à ce handicap mais les chiens ont des ressources insoupçonnées, finalement c’est Léon qui a réussi à me guider et on s’est appuyé ensemble sur ses autres sens. Il faut savoir que les les chiens découvrent le monde dans un premier temps avec l’odorat et la vue et ensuite vient l’ouïe.

À savoir que les races au pelage blanc sont plus souvent sujettes à des troubles de l’audition. J’avais eu un petit doute lorsque j’ai vu Léon pour la première fois chez les particuliers qui me l’ont vendu mais cela n’a pas freiné mon envie de l’adopter, au contraire. En revanche quand l’adoption s’est officialisée j’ai bien eu un certificat de bonne santé qui attestait qu’il n’y avait aucun problème de santé particulier. Pourtant j’ai très vite aperçu que quelque chose n’allait pas, une semaine après je suis allée voir un vétérinaire qui a confirmé mes doutes en très peu de temps. Sachez que vous pouvez demander un dédommagement l’éleveur si vous détectez la surdité où autre problème de santé qu’on aurait vous cacher, c’est une loi. Par principe j’ai prévenu la personne qui me l’a vendu et elle a été très honnête et embêtée et m’a remboursé la moitié de son prix.  Je n’aime pas trop ces termes ça fait objet mais à l’époque ce remboursement m’a permis d’acheter des bonnes croquettes pour Léon et lui fabriquer un petit tipi rien que pour lui.

Comment savoir si son chien est sourd ? Il ne revient pas lorsque vous l’appelez, il aboie plus fort, il ne se retourne jamais lorsque vous dites son nom, il ne réagit pas aux bruits et ses oreilles sont immobiles, il ne se réveille pas malgré les bruits (j’ai tapé sur une casserole quand il dormait et il n’a pas bougé d’un millimètre), il sursaute si vous le touchez sans qu’il vous ai vu auparavant, … Autant de signaux qu’il ne faut pas laisser passer. Mais ne vous inquiétez pas ça va aller.

« Il y a encore quelques mois j’étais désespérée. Je ne voyais aucune améliorations malgré tous mes efforts (aboiements, hyper-activité, mordillements, hyper-attachement …). J’avais l’impression que malgré tout l’amour que l’on se donnait, on ne se comprenait pas. J’ai même pensé à faire appel à un comportementaliste pour chien mais j’ai préféré prendre le temps. C’était assez difficile de savoir si certains de ses comportements étaient dû au fait qu’il soit bébé ou à sa surdité.  Mais là où je voulais en venir en écrivant cet article c’est qu’avec de la patience tout fini par aller mieux.  » Extrait de mon article publié en 2016 à lire ici > « Avoir un chien sourd »

Quand je relis ces quelques lignes je me dis que j’ai bien fait d’être patiente et aimante avec lui car je pense que c’est la clé d’une belle relation de confiance. Léon ne m’entend pas mais comprend tout rien qu’en me regardant, il capte la moindre de mes émotions. Il est aussi très sensible aux vibrations. Sa surdité ne l’empêche en aucun cas d’être vif, espiègle et joueur. Sourd mais pas muet, il sait très bien se faire comprendre. Son intelligence me surprend tout autant que sa bêtise. Parfois j’ai l’impression qu’il fait exprès pour me faire rire. C’est vraiment le chien dont je rêvais, sa surdité le rend unique et je suis fière d’avoir pu l’adopter. Me dire qu’avec nous il est heureux et choyé ce qui n’aurait peut-être pas été le cas dans une autre famille qui n’aurai pas eu la patience de l’éduquer quand je vois comment certain se comportent avec leurs animaux ça me rend dingue ! Honnêtement malgré les limites que cela peut comporter d’avoir un chien sourd cela m’a permis de vivre de nouvelles expériences et à développer des qualités comme la persévérance et la patience. Une très bonne entrée en matière avant d’avoir un enfant finalement !

Il n’y a pas de formule magique pour se faire comprendre auprès de son chien sourd. La patience et je crois la meilleure option, comme quand on adopte un chiot « normal » c’est du boulot et beaucoup d’investissement. Répéter les mêmes gestes, insister sur le « toucher » mais bannir toutes formes de violences, bien le regarder et se mettre en face de lui pour lui donner des consignes, répéter les mêmes gestes jusqu’à ce qu’ils soient intégrés, utiliser les friandises. Par exemple lorsque j’ai adopté Léon j’habitais au 3étage d’un appartement sans ascenseur, et même si c’était super contraignant dès que Léon faisait ses besoins dans l’appartement, au lieu de le punir je le prenais et le descendais dehors, à chaque fois ! Pour qu’il comprenne que « ça » c’était uniquement dehors. Et à chaque pipi / caca à l’extérieur Léon avait droit à une petite friandise que je glissais à chaque sortie dans ma poche et des félicitations très exagérée (surdité oblige). Cela peut paraître ridicule mais Léon a très vite compris le processus, il a été propre très rapidement (4-5mois), et savait se faire comprendre quand il voulait sortir en se dirigeant vers la porte d’entrée. Je peux vous dire que cette période a été très sportive et riche en escaliers avec tous ces aller/retour mais ça a vite porté ses fruits. La violence ne sert à rien dans l’apprentissage de la propreté et du reste d’ailleurs ! C’est énervant, parfois long, mais un animal est un être vivant qui a besoin comme nous, de temps et de tolérance pour les apprentissages. Sinon vous finirez par avoir un chien peureux, et agressif. D’où l’importance de réfléchir avant d’adopter un animal de compagnie !

Léon et moi avons instauré notre propre langages des signes, il sait s’assoir, comprend le « NON ! », sait quand il doit aller à la porte car quelqu’un arrive, … Au delà des signes que j’ai mis en place assez naturellement  sans en faire un chien de cirque, j’ai toujours pris l’habitude de lui parler, même si il ne m’entend pas il comprend mes expressions. Même si depuis que je suis maman c’est difficile de lui accorder autant de temps je fais vraiment au mieux pour continuer les balades (avec un bébé c’est parfois très éprouvant, Léon est un vrai chien de traineau !), et même sur ce plan mon amoureux est exceptionnel puisqu’il est devenu un vrai maître pour Léon, c’est lui qui met les règles et même si j’ai eu très peur de toutes ces nouveautés pour Léon j’ai finalement pu constater que cela lui apportait une vraie sécurité. Il s’en occupe aussi beaucoup et c’est avec lui qu’il joue le plus (même si maintenant le dodo au pied du lit est interdit !).

Finalement je crois que sa surdité est plus difficile à gérer pour nous plutôt que pour lui. Avoir un chien sourd implique d’être toujours en alerte pour sa sécurité, quand on est à l’extérieur il n’est jamais sans laisse (sauf si nous sommes dans un jardin privé), il n’a aucune mesure du danger, il n’entend pas les voitures arriver, les chiens aboyer, … Il ne survivrait pas longtemps si il venait à se perdre et ça me donne la boule au ventre rien que d’y penser alors à chaque instant je fais attention. Trop peut-être parfois mais je me pardonnerai jamais si il lui arrivait quelque chose. Parfois la tentation est grande de le lâcher dans la nature quand il n’y a personne, notamment sur la plage ou au milieu des volcans. Quand je retire sa laisse il part d’un coup en sprint il sent qu’il est libre et c’est le bonheur pour lui mais ça ne dure jamais très longtemps car tout peut représenter un danger à partir du moment où il m’est impossible de le rappeler. A vouloir lui laisser de la liberté Léon a déjà failli se noyer, s’est fait attaquer par un autre chien, … bref que des situations cauchemardesques que je ne veux plus revivre. Mais mis à part ça je peux vous assurer que Léon est super heureux ! L’essentiel pour lui c’est qu’on soit là avec lui. Avec le temps il supporte de moins en moins être seul, mon travail me permet de bosser depuis la maison et il a vraiment pris l’habitude que je sois constamment avec lui. Et depuis l’arrivée de Mona il a un mini humain de plus à léchouiller et embêter. J’avais des craintes au moment de ma grossesse mais elles ont toutes disparues dès la première rencontre. Son comportement a littéralement changé, je reste toujours très vigilante car on ne sait jamais mais Mona est lui forment déjà un duo de choc. On ne lui a jamais interdit d’aller la voir, de la lécher, donc aucune frustration pour lui. Maintenant Mona le repousse quand elle en a marre et va à son tour le chercher sans son panier.

D’ailleurs en ce moment je sens que Léon est plus angoissé que d’habitude, peut-être est-ce lié à ma deuxième grossesse ? J’ai conscience que je lui accorde moins de temps en ce moment mais la météo capricieuse ne me permet pas de faire de longues balades comme avant et Mona qui grandit me demande beaucoup d’attention. Je culpabilise énormément et j’ai hâte que le soleil soit de retour pour qu’on puisse de nouveau jouer dehors. Je ne sais pas si vous le saviez mais il existe des Fleurs de Bach pour les animaux. J’en ai récemment acheté en goutte pour Léon, j’espère que cela va l’apaiser, il passe des heures entières à se lécher les pattes et ses bruits incessants sont tellement énervant pour nous ! Mais encore une fois patience et bienveillance car même avec un bébé à la maison il fait preuve de beaucoup de tendresse (à sa façon) et a déjà noué une relation très complice avec notre petite fille.

Vous aimerez aussi

7 Commentaires

  • Reply
    Pauline
    11 février 2020 at 11 h 07 min

    Certaines de ces expressions me rappellent trop ma patate d’amour qui me manque. Elle aussi avait le pelage blanc, les yeux verrons et une surdité pas totale mais qui nous obligeait a être assez prudents aussi.
    Elle a fait une dépression pendant ma grossesse, la vétérinaire l’avait expliqué par le fait que je n’avais plus de règles et donc ça l’inquiétait mais aussi du fait que j’étais à la maison et ça aussi c’était pas normal pour elle. Nos petits toutous ressentent beaucoup de choses et c’est certain qu’ils ne leur manquent plus que la parole pour exprimer leurs émotions. Ton Léon est un super grand frère et alors qu’est-ce qu’il est photogénique je l’adore !

  • Reply
    Salom
    11 février 2020 at 0 h 35 min

    J’adore Léon, il me fait penser aux nôtres.
    Jazz est sourde de naissance aussi, elle a pas eu les problèmes de Léon elle a tout de suite été propre. Et ton article me fait penser à ses débuts ou je disais, elle a un soucis, elle nous entend pas quand on arrive etc….
    elle sursautait etc.
    C’est vrai que par contre ils ont un hyper attachement énorme. Elle ressent les vibrations car la nuit on les mets dans la cuisine, et quand moi je me lève dans la nuit faire Pipi tu peux être sure qu’elle aboit deux minutes après, pour que je vienne la voir.
    Après on a une petite vieille qui est devenue sourde à cause d’un éleveur peu scrupuleux, on l’a sauvé de là. Par contre, elle avait des sacrés tocs aussi pour ses pattounes, y a des crèmes aussi à la place des fleurs de bach. Depuis ses pattounes sont redevenues poilues et plus rouges d’irritations.
    Mais sans animaux on serait triste

    Les bouledogues sont particulièrement attachés et attachants

  • Reply
    Soizic
    10 février 2020 at 23 h 36 min

    Tellement d’amour pour eux ! Ma chienne, du à l’âge, commence à être sourde ! Merci pour cet article qui va m’aider à mieux la comprendre !

  • Reply
    Marine
    10 février 2020 at 23 h 25 min

    Bel article et très intéressant d’en apprendre un peu plus sur la gestion d’un handicap

  • Reply
    Elise
    10 février 2020 at 22 h 34 min

    Très joli article…tu rends un bel hommage à Léon! Toujours beaucoup de bienveillance dans tes mots, cet article aidera les personnes adoptant des chiens sourds à pouvoir les élever et les éduquer. Finalement c’est comme un chiot entendant (beaucoup beaucoup de patience) mais dans une autre langue.

    PS: j’aime beaucoup les photos. Mention spéciale pour celle où Mona lui tient la patte ❤️

  • Reply
    Shiny
    10 février 2020 at 21 h 15 min

    Quel joli article et cette photo de Mona tenant la patte de Léon de sa petite main je fonds

  • Reply
    Mathilde @mathou_boo
    10 février 2020 at 21 h 06 min

    Un très joli article. Je suis fan de Léon depuis que je te suis, depuis un an et demi je dirai Je ne savais pas que tu étais sourde d’une oreille ! En tout cas c’est super d’avoir établi des éléments de communication avec lui, comme avec tout animal mais d’une façon différente pour lui. Il a l’air très heureux en tout cas.

  • Laisser un commentaire