16 Dans LIFESTYLE/ VOYAGES/

VOYAGER EN CROISIÈRE : DIRECTION LES ANTILLES

Hello à vous. Me voilà de retour sur la terre ferme après une semaine à naviguer dans les CaraÏbes avec MSC Croisières. Mon bronzage n’est plus qu’un vague souvenir et après plusieurs jours à tanguer dans mon appartement, je suis prête à partager avec vous cette incroyable expérience que j’ai une fois de plus vécue intensément. J’ai eu la chance d’être invitée à bord d’un navire de la compagnie MSC Croisières, un parcours de rêve puisque je suis partie dans les Caraïbes. Même si je suis amoureuse des voyages et que je ne me fais une joie à chaque fois que je peux vivre de nouvelles aventures, cette fois-ci j’ai énormément angoissée. Angoissée d’être sur un aussi gros navire pourtant sans risques. Angoissée par l’idée de ne pas pouvoir m’échapper du bateau. Une peur assez irrationnelle, mais je crois que j’ai tout simplement regardé Titanic beaucoup trop souvent. Mais qu’on se le dise, le moment d’embarquer sur ce mastodonte des mers, donne un sentiment vertigineux, et ne laisserai quiconque insensible. Et puis il y avait aussi la capacité d’accueil du navire qui me stressait un peu avant de partir, la peur de me sentir oppressée. Et puis finalement pas du tout, bien que sur le MSC Fantasia on retrouve à son bord plus de 3000 passagers sans compter l’équipage qui représente plus de 1300 personnes. Mais heureusement avant le grand départ l’équipe a fait en sorte de me rassurer en répondant à toutes mes questions même les plus farfelues. (Etes-vous sûre qu’il y aura une place pour moi dans les canaux de sauvetage ?!). C’est avec la compagnie aérienne Air Caraïbes que nous avons voyagé jusqu’en Martinique (aller/retour), la première île sur laquelle nous avons embarqué et la dernière que nous avons visité. Après plus de 9h00 de vol nous avons été prise en charge par l’équipe MSC dès l’aéroport. Un point fort pour les personnes qui ne se sentent pas de voyager par eux même, il nous a suffit de nous installer dans un bus pour rejoindre le tant attendu navire. Je dis « nous » depuis le début, mais il faut bien que je vous présente la team de choc avec qui j’ai eu la chance de voyager. Clémentine du blog Paris Grenoble, Dorisknowsfashion, Floriane du blog Linstantflo, Juliette de la chaîne youtube Push Your Pink, et Marieandmood, et sans oublier Camille et Momo qui ont fait en sorte de rendre ce séjour à la hauteur de nos espérances. Cap sur les Antilles, avec au programme la découverte des îles de la Guadeloupe, Antigua & Barbuda, St-Vincent et les Grenadines, la République Dominicaine et la Martinique. Allier farniente et découverte, plutôt chouette non ?

Le navire a beau être gigantesque, lorsque l’on est en pleine navigation on se sent si petit et fragile face à cette immensité qu’est l’océan. Une émotion qui m’a valu quelques frissons.

En quelques chiffres le MSC Fantasia  c’est : 333 mètres de longueur, 38 mètres de largeur, 450.000 m² de surface, plus  de 3000 passagers à bord,  18 ponts (étages) réservés aux croisiéristes, plus de 1600 cabines, 4 piscines avec jacuzzis, 14 bars, 6 restaurants, un théâtre de 1700 places, 1 terrain de basket/foot, 1 spa, 1 casino, 1 cinéma,1 salle de sport, des glaciers  … bref gigantesque mais tout de même chaleureux et familiale avec des infrastructures modernes et sophistiquées. Avant de monter à bord du navire : contrôle de sécurité obligatoire, similaire à ceux des aéroports. Cela m’a rassuré de voir que l’on ne pouvait pas monter comme on le voulait. Les bagages sont pris en charge et directement déposés devant nos cabines. Un luxe très appréciable surtout lorsque l’on ne voyage pas léger (comme moi par exemple). Lorsque j’ai découvert ma cabine, j’ai été vraiment surprise et rassurée, j’avais l’impression d’être à l’hôtel mais avec une vue imprenable sur la mer. Un mot : Waouh !

Ce que j’ai sans doute trouvé  le plus magique et qui est unique à la croisière, c’est le fait de s’endormir avec le bruit des vagues et se réveiller chaque matin avec une vue sur l’horizon différente de la veille.

Tout ça sans se soucier de ses valises qui elles ne bougent pas pendant une semaine ! Côté service la qualité est vraiment au rendez-vous, les chambres sont nettoyées tous les jours, la literie est très confortable, serviettes (bains & plage) et sèche-cheveux sont à notre disposition, … bref comme si vous dormiez à l’hôtel. Si vous êtes en quête de tranquillité et d’un confort maximal sachez que le navire dispose d’une partie VIP qui s’appelle le Yacht Club. Des cabines plus grande, un restaurant exclusivement réservés aux membres, et un buffet plus raffiné. Nous avons pu y passer une journée lorsque l’on était en mer et c’est vrai c’est appréciable de naviguer un peu plus isolé sur son transat avec un bol de fruit fraîchement découpés. Pour les activités, si vous avez peur de vous ennuyer pendant les journées en mer (nous avons eu deux durant notre croisière) croyez-moi vous trouverez de quoi faire car tout est fait pour vous divertir sur le bateau. Il y a d’ailleurs une équipe d’animateurs qui proposent par exemple des cours de yoga, de cuisine, … pour ma part j’en ai profité pour bronzer un peu et admirer tout ce bleu à la recherche des dauphins. Avec de la patience j’ai fini par en apercevoir qui jouaient avec les vagues du Fantasia. Magique ! Pour ce qui est de la restauration il y a l’embarras de choix mais tout dépend de la formule que vous avez choisi pour votre croisière. Nous avons eu la chance d’être en all-inclusive mais nous avons souvent mangé au buffet qui était de bonne qualité, avec un choix varié notamment pour les végétariens comme moi ! J’avoue que j’ai toujours un peu de mal avec les buffets car les gens ont tendance à énormément gaspiller du fait de la « gratuité, la bonne démarche c’est de se resservir plusieurs fois si besoin, mais il le faut mais surtout de pas jeter. Au moins un petit geste responsable pour ce mode de voyage qui n’est pour le moment pas le plus écologique qui soit. Parenthèse refermée, après un dîner et une bonne nuit de sommeil, je n’avais qu’une hâte remettre les pieds sur terre pour découvrir notre première destination !


C’est avec Francette et Lucien que nous sommes parties à la découverte de l’île. Je n’étais jamais venue ici alors la découverte fût totale. Nous avons débarqué au port de Point-à-Pitre, et le dépaysement a commencé avec le sourire solaire et  l’accent créole de nos deux guides locaux du Comité du Tourisme des Iles de la Guadeloupe. Une journée pour visiter c’est court alors nous avons fait le maximum de choses en bus en restant du côté de Grande Terre, la partie droite de l’île en forme de papillon. C’est ici que l’on trouve les plages les plus paradisiaques et les lagons turquoise. Basse-Terre étant la partie de l’île où la végétation est dense, et le climat tropical, c’est aussi là que se trouve le volcan de la soufrière.

Je venais de quitter le froid polaire de la métropole pour me rendre compte que seul le pouvoir des sourires pouvait remplir mon corps d’une douce chaleur.

Notre expédition a commencé par un arrêt dans la ville de Morne à l’eau connue pour son cimetière en damier noir et blanc qui fait toute son originalité et lui donne des airs d’échiquier. Son soleil et sa végétation luxuriante rende ce lieu encore plus unique. Aujourd’hui, toutes les couches de la société sont représentées dans ce cimetière, blancs et noirs ensemble, ce qui n’était pas le cas lorsque la Guadeloupe était colonisée. De retour sur la route j’ai pu découvrir avec émerveillement les paysages si différents des notre. Des champs de cannes à sucre à perte de vue, du bougainvilliers qui pousse un peu partout, des arbres fruitiers que je n’avais encore jamais vu, comme l’arbre à pain avec ses feuilles qui ressemblent à celles des figuiers ou encore l’anacardier, l’arbre sur lequel poussent les noix de cajou. Je ne vous parle même pas des fruits tropicaux qui ici poussent à profusion ! Facile d’en manger 5 par jour.  Bananes, litchi, papaye, melon, ananas, carambole, pomme citerne, avocat … il y a l’embarras du choix.

Nous avons pu profiter de la plage, direction Port-Louis dans la Anse du Souffleur. Du sable blanc et une eau turquoise, (et un nouveau copain), parfait pour nous mettre dans l’ambiance de nos prochaines destinations. S’en ai suivi deux stop dans des lieux incontournables de l’île : la Pointe des Châteaux où j’ai dégusté le fameux sorbet coco de Jeannette, et la Porte d’Enfer. Deux paysages vertigineux avec de grandes falaises, et d’énormes vagues qui viennent d’écraser sur les rochers. On s’est presque cru en Bretagne !

Nous avons pris notre déjeuner dans une adresse bien typique : Chez Honoré, un restaurant en bord de mer ! J’ai eu une une très belle assiette végétarienne et j’ai fait une découverte culinaire : la christophine (chayotte), un légume que j’ai adoré. Avant de regagner le navire nous avons pu ramener quelques souvenirs du marché local de ville de Saint-Anne. Gousse de vanille et bandeau en madras pour moi. La journée est passée bien trop vite, je veux déjà revenir.

Nouveau réveil, nouvelle vue depuis mon balcon. Celle donnant sur l’île d’Antigua (Antigua & Barbuda), une île des Antilles britannique qui a pour capitale St John’s, une culture plutôt anglaise donc, qui met le cricket à l’honneur, leur sport national. Ces deux îles ont beaucoup souffert du dernier ouragan Irma, c’est peut-être la raison pour la laquelle j’ai ressenti un sentiment étrange sur cette île. Où alors peut-être que nous n’avons pas choisi la bonne excursion. Ce sont les aléas du voyage. Bref, pas de plage cette fois-ci mais une visite culturelle sur un chantier naval. Avec plusieurs arrêt où nous avons pu avoir de superbe point de vue sur l’ensemble de l’île.  À notre retour nous avons pu nous balader dans les rues colorées et très fréquentées de la capitale pour faire quelques clichés de la ville. Si vous avez prévu de faire une escale sur cette île je vous conseille de profiter des plages et des raies avec lesquelles il est possible de nager en toute liberté.

Une des mes journées préférées durant cette croisière dans cet archipel composé de 32 îles. Me perdre dans les rues, cela me manquait un peu je l’avoue. Lors de cette troisième escale à Saint-Vincent, j’ai pu retrouver la liberté du voyage le temps d’une matinée sur cette île que j’ai adoré tant pour ses habitants, que pour son ambiance Peace & Love et ses maisons aux couleurs tropicales. C’est ici que j’ai pour la première fois vu des plages de sable noirs. J’ai pu discuter avec des locaux, limitée tout de même par mon bad english, et fait ma curieuse en me glissant discrètement dans une classe d’école primaire où les élèves écoutaient attentivement la maîtresse vêtue de leu uniforme vert.

Ne pas avoir peur de se perdre,  pour en prendre plein les yeux

L’après-midi, après être retournées sur le bateau pour manger un morceau et se changer, nous sommes toutes parties avec nos guides Kaz et Kevin en direction de la plage célèbre pour son apparition dans le film Pirates des Caraïbes. Au programme canoë et snorkeling pour les plus courageuses. De mon côté j’ai préféré ramasser des petits coquillages, tout en guettant que les oursins ne me piquent pas les pieds. Une île sur laquelle nous aurons beaucoup rigolé mais tout ce qui se passe à Saint-Vincent reste à Saint-Vincent, n’est-ce pas les filles ?!

Une destination très touristique paraît-il que l’on résume bien trop souvent qu’à Punta Cana. Je crois que nous avons eu la chance de nous rendre dans un endroit privilégié de l’île au coeur du Resort Casa De Campo, loin des touristes et proche de la villa de Beyoncé, oui rien que ça ! J’ai presque eu l’impression que qu’il s’agissait d’un pays dans un autre pays. Quand ce sont que des voitures de golf qui roulent sur les routes parfaitement propres et dessinées on comprend vite que l’on a basculé dans le monde du luxe. Ce vaste domaine s’étend sur plus de 3500 hectares et on y trouves des villas, des hôtels plus luxueux les uns que les autres, des parcours de golf connus mondialement, une marina, et un amphithéâtre où de nombreuses ont fait le show . Ici on ne vient donc pas pour partir à la découverte des trésors culturels, mais plutôt pour ce que la nature a à offrir, plages de sable blanc qui s’étendent sur des centaines de kilomètres, eau transparente, le tout bordées de cocotiers. Mais ce n’est pas une raison pour se cantonner à la serviette de plage !  Nous avons visité La Romana, située à 115 km à l’est de Saint-Domingue,  et fait du kayak sur la rivière Chavon. A ce moment là nous avions vraiment l’impression d’être seules au monde dans ce décor sauvage. J’ai adoré. Après cette matinée sportive nous avons pris la direction du Beach Club du Resort Casa De Campo pour y prendre le déjeuner et se baigner un peu. Une déco sublime et une carte à tomber ! Le luxe de la tranquillité absolue. Je savais que je ne reviendrai probablement jamais ici alors j’ai saisi la magie. Merci MSC !

Tous les sens mis en ébullition. La vue d’une eau turquoise, le sable blanc qui touche la peau, le bruit de l’eau qui caresse la plage, le goût des vacances, et l’odeur du sel dans les cheveux.

Si j’ai l’opportunité de voyager de nouveau en République Dominicaine je pense que j’irai faire un plongeon sur l’île paradisiaque de Saona pour admirer les étoiles de mer.

Cette croisière s’est terminée en beauté avec une visite en Martinique. Nous avons été chaleureusement accueillie par Severine et Laura du Comité Martiniquais du Tourisme  et par le conducteur de notre visio bus fort sympathique, qui ont ensoleillé notre journée en commençant la visite de l’île par le sublime Jardin de Balata. Le temps d’une matinée je me suis retrouvée dans mon élément, la botanique.

Du vert, une collection de plantes tropicales, des fleurs à perte de vue et des colibris bien trop jolis. Je ne savais plus où donner de la tête.

Un incontournable à faire si vous venez en Martinique, je vous conseille de venir dès l’ouverture pour éviter l’affluence des touristes. Une visite exotique qui vous prendra environ 1h30-2h. Pour rejoindre ce jardin nous avons pris l’historique route de la Trace en plein coeur de la forêt tropicale qui s’étend sur plus de 40 km.  En empruntant cette route nous avons pu découvrir l’église du Sacré Coeur, une réplique de Montmartre en miniature, une surprise ! Puis direction la rivière de l’Alma où les filles se sont désaltérées avec une coco fraîchement coupée à défaut d’avoir le temps de se baigner. Sur l’île pas d’animaux féroce, mais il n’est pas impossible de croiser des iguanes, des perroquets, des manikous, des aigles, ou encore des « matoutou falaise » une mygale toute velue très protégée ici. Et si vous avez l’oeil et de la chance il est possible de voir des dauphins mais aussi des baleines. Ensuite direction les ruines de la ville de Saint-Pierre, la première ville française de la Martinique détruite par l’éruption de la montagne pelée en 1902. Ce volcan a d’ailleurs été timide lors de notre visite puisque les nuages le recouvraient presque entièrement, mais cela ne l’a pas rendu moins impressionnant. Nous ne pouvions pas achever notre escale sans passer par une distillerie, celle de Depaz,  une des plus belles rhumeries de la Martinique, installée au pied de la montagne Pelée. Trop tôt pour moi pour goûter au rhum, j’ai préféré attendre l’heure du déjeuner, je tanguais déjà bien assez avec le mal de terre. Et puis il faut dire que je n’aime pas trop trop ça. Notre périple s’est ensuite terminé de manière très conviviale avec une dernière étape culinaire animée par Guy, propriétaire du restaurant le PetiBonum sur la plage du Carbet. Un vrai personnage qui a rendu ce moment encore plus unique et qui a su me convaincre de participer à sa dégustation de rhum. Bon je peux le dire maintenant, j’ai fait semblant de boire car rien qu’à l’odeur je savais que j’en étais pas capable. Je me suis régalée avec une assiette de légumes et j’ai pu manger une dernière fois avant de repartir, une christophine gratinée, miam ! Nous avons décollé quelques heures plus tard depuis l’aéroport Aimé Césaire du Lamentin le coeur un peu triste de quitter la chaleur des îles, et l’aventure à bord du MSC Fantasia.

1- Pour naviguer la nuit et vadrouiller le jour
2- Pour se reposer avec le bruit des vagues
3- Pour faire des milliers de miles sans être fatigué
4- Pour le confort (on s’occupe de tout à votre place)
5- Pour les prix qui restent très accessibles
6- Pour la diversité de ses destinations
7- Pour partir en famille, ici tout le monde trouvera son bonheur
8- Pour découvrir le monde sans avoir à refaire sa valise chaque jour
9- Pour les excursions trop chouettes qui sont proposées pour visiter au mieux chaque île / ville
10- Pour vivre une expérience forte tout en se rendant compte à quel point nous sommes si petit face à l’immensité des océans.

Bonus : À défaut d’avoir le mal de mer sur le navire, vous pourrez expérimenter le mal de terre à votre retour ! Sensation garantie ^^ / Sans oublier la photo de faire la traditionnelle photo avec le commandant !

♡ ♡ ♡

Vous aimerez aussi

16 Commentaires

  • Reply
    Onceuponacatlady
    7 avril 2018 at 9 h 31 min

    Tes stories vendaient du rêve! Qu’est ce que j’ai rigolé en regardant « Ninon reporter très spéciale » haha :D

  • Reply
    Madame Marion
    23 mars 2018 at 22 h 53 min

    Quel joli voyage, mais je crois que j’aurais eu un peu peur au début moi aussi…
    Ton œil de photographe est si doux, délicat et poétique, bravo Ninon, tes photos sont tout simplement CANONS ♡

  • Reply
    Lisbaune Persie
    22 mars 2018 at 22 h 15 min

    Je suis partagée c’est vrai qu’une croisière me fait envie et puis dans un sens effectivement je m’angoisse pour un rien et ces longues périodes en mer loin de tout … j’ai déjà dormi dans un bateau pour aller en angleterre c’est pas ce qu’il y a de plus agréable mais effectivement nous sommes vite bercés. Bon par contre je veux bien ton secret pour voyager avec classe et un style de dingue toutes tes tenues sont superbes j’adore !

  • Reply
    Agnès R.
    22 mars 2018 at 21 h 36 min

    Fan de la première heure, tu m’épates toujours autant. Ton style, ton goût, tes idées, tes articles, tes photos… Tu as tout d’une grande !

  • Reply
    Marie ( Chic_ouf)
    22 mars 2018 at 21 h 36 min

    Coucou Ninon, je viens de finir de lire ton article, j’ai adoré tes photos sont canons. J’ai un peu peur de faire une croisière mais avec ton article j’ai l’impression que tu es partie 3 semaines tellement tu as pu voir un maximum de choses en une semaine seulement je trouve ça dingue. Du coup je n’exclus les croisières et je vois ça sous un angle différent.

  • Reply
    Elodie
    22 mars 2018 at 18 h 52 min

    Tes photos sont magnifiques !

  • Reply
    Sirop de Fraise
    22 mars 2018 at 18 h 08 min

    C’était chouette de suivre ça sur Insta et ton article est top ! Les photos sont en plus magnifiques ! BRAVO <3

  • Reply
    Alexandra
    22 mars 2018 at 15 h 36 min

    Ouuhh le joli voyage ! Ça me rappelle de bons souvenirs, quand je suis allée en Guadeloupe il y a quelques années :)

  • Reply
    Pauline Blondie Baby
    22 mars 2018 at 11 h 03 min

    Ton article est canon ma belle, les photos sont vraiment sublimes. Sans parler de toute ces couleurs…! C’est très joli, bravo ;)
    Des bisous,
    Pauline

    • Reply
      Dis Oui Ninon
      22 mars 2018 at 13 h 14 min

      Merci beaucoup Pauline pour ton passage par ici,
      Bisous à toi ♡

  • Reply
    Lilouuuu
    22 mars 2018 at 9 h 52 min

    Super sympa cette croisière, j’aimerai beaucoup en faire une un jour ! Sion les photos sont superbes, ça donne envie de découvrir les caraïbes !
    gros bisous

    • Reply
      Dis Oui Ninon
      22 mars 2018 at 13 h 15 min

      Merci beaucoup Lilou, les caraïbes regorgent de paysages incroyables ! Je ne peux que te conseiller cette destination :)
      Bisous ♡

  • Reply
    Elodie
    22 mars 2018 at 9 h 48 min

    Woaw ! Cet article fait tellement rêver <3
    Merci pour le partage, les photos sont superbes, ça donne envie d’embarquer !

    • Reply
      Dis Oui Ninon
      22 mars 2018 at 13 h 16 min

      Merci beaucoup Elodie pour ton petit mot ♡

  • Reply
    La Boodeuse
    22 mars 2018 at 9 h 48 min

    Salut Ninon!

    Ca avait l’air super comme croisière. Voyager sur un bateau ça m’angoisse assez et j’ai toujours peur de ne pas vraiment découvrir un pays tant ça va vite. Mais d’après ton expérience ce n’est pas fait si à la va vite que ça alors pourquoi ne pas tenter un jour?
    Tes photos sont magnifiques comme toujours.

    Belle journée.

    • Reply
      Dis Oui Ninon
      22 mars 2018 at 13 h 19 min

      Tu as raison la croisière n’est pas le mode de voyage qui te permet de découvrir un pays dans sa globalité mais disons que tu peux avoir un bel aperçu le temps d’une journée :) Il suffit de bien choisir ses excursions pour en profiter au maximum.
      Merci beaucoup pour tes gentils mots, bisous <3

    Laisser un commentaire